By Cap Islande - Martin
Posted: Updated:
0 Comments

L’Islande est peut-être sur le point de tourner une page de son histoire. Face à la pression des industriels voulant s’approprier des espaces fragiles naturels qui n’ont aucune valeur marchande, les Islandais sont une majorité à s’y opposer. Les Hautes-terres représentent le symbole d’une Nature encore intouchée par l’action humaine. Le plus grand Parc National Naturel d’Europe va-t-il voir le jour ?

Yellowstone, Yosemite, et peut-être bientôt les Hautes-terres d’Islande ! Quel rêve. Le contexte repose sur le fait que beaucoup de projets émanant des industriels de l’aluminium désirent s’approprier des espaces d’une fragilité immense. Ces territoires sont d’une beauté unique sur la planète, et n’ont donc pas de prix. Tout ça pour quoi ? Construire par exemple d’immenses barrages afin de produire de l’électricité à très bas coûts. Splendide ! Or, la biodiversité, l’équilibre de ces espaces en serait profondément altéré. La bataille oppose ainsi deux camps : les associations de protection de l’environnement et une partie de la société civile aux grands lobbies multinationaux.

Hautes-terres, Highlands, Parc national, Landmannalaugar

Vue des Hautes-terres, vers Landmannalaugar.

Björk s’était emparé du problème en taclant l’industrie de l’aluminium en Islande : « Oui je paye mes taxes », lançait-elle. Les politiciens tenteraient de « supprimer » les Hautes-terres. Et ce en les vendant à des entreprises voyant leurs intérêts privés comme supérieurs.

Le résultat est qu’aujourd’hui, 21 associations de protection de l’environnement en Islande veulent protéger ce trésor d’Islande. Le patrimoine naturel des Islandais. Le Parc National couvrerait 40 000 km² du pays (soit environ 40% de la surface de l’île). 80 % des touristes se rendant en Islande déclarent se rendre sur l’Île pour sa nature intouchée et extraordinaire. Le tourisme est aujourd’hui la première source de revenues de l’Islande.

Le projet du Parc National. Crédits : Morgunblaðið

La carte du projet du Parc National. Crédits : Morgunblaðið

Le Parc National serait alors protégé de toute activité visant à sa destruction. Il serait uniquement consacré à des activités touristiques de pleine nature.

Apportez votre voix à ce projet qui, au-delà de la protection d’un territoire naturel, vise à dire non à des intérêts purement économiques. Des intérêts qui seraient particulièrement destructeurs.

Le lien vers la pétition.

Related Posts

L’Islande semble subir les conséquences du changement climatique et enregistre en décembre des...

Au sud-ouest des Hautes-terres d’Islande est niché l’un des endroits les plus spécial de la Terre de...

Les glaciers font partie de l’identité de l’Islande. Ils ont taillés des montagnes, découpés des...