By Cap Islande - Martin
Posted: Updated:
0 Comments

Entretien avec Maxime, qui s’est rendu en Islande plusieurs fois. Il nous partage sa vision de l’Islande, ses coups de coeur. L’île représente pour lui un pays différent, réellement à part. Nature, société, culture, Maxime nous dévoile sa relation avec l’Islande. N’hésitez pas à visiter son site internet, onze heures, petite bombe artistique.

Cap Islande (CI)Peux-tu te présenter ?

Maxime (M)– J’ai 30, et j’habite à Bordeaux. Je suis infographiste.

CIPourquoi es-tu venu en Islande ?

M – La première fois je suis venu en Islande car j’étais attiré par ce pays. Je suis venu avec un ami pour faire un roadtrip, en 2014. C’était pendant la période où il fait jour tout le temps, en Juin. J’ai vraiment aimé, et j’ai décidé d’y faire mon stage de fin d’études d’infographie. Je me suis mis à rechercher une entreprise depuis la France, juste en Islande. Et j’ai trouvé ! Je suis revenu pour 3 mois en 2015, entre Mars et Juin dans un tour opérateur Islandais, dans le département marketing. Donc la j’ai vécu trois mois en Islande, en immersion…

îles westmann, Maxime, océan

Traversée pour les îles Westmann. Des îles rattachées à une île. De l’extraordinaire sur de l’extraordinaire. Crédit : onzeheures.com, tous droits réservés.

CIRacontes-moi un fait marquant à propos de ton expérience en Islande ? Quelque chose dont tu te rappelleras, positif ou négatif.

M – Alors, il y a plusieurs choses de positives. Je dirai qu’il y a premièrement la nature. C’est un aspect qui te retiens et qui te fait revenir. Il y a également des faits marquants qui m’ont fait « bizarre ». Je parle de la croyance dans les trolls et les elfes. Même chez les gens de nos âges (entre 20 et 30 ans), il ne te disent pas qu’ils y croient clairement, mais il ne faut pas cependant insulter ces êtres invisibles.  Tu en deviens un peu pareil. Tu ne dis pas que tu y crois, mais tu ne te moques pas de ce sujet, et ces histoires te rentrent dans la tête. Ce n’est pas comme une religion, où tu peux dire, « je n’y crois pas ».

CIParles-tu encore aux Islandais des elfes et trolls ?

M – Justement plus trop, au début tu leur demandes, « mais est-ce-que vous y croyez ? « . Une fois que tu comprends un peu cet aspect, le fait que ça fasse partie de leur culture, alors tu comprends et tu ne pose plus ce genre de question, mais plutôt à propos des histoires elles-mêmes.

Maxime, neige, côte sud

Par tous les temps, vraiment. Crédit : onzeheures.com, tous droits réservés.

CIEt justement, toi, tu y crois ?

M – Je n’y pense pas quand je suis à Reykjavik. Cependant, dans certains endroits autours de l’île, c’est troublant. Prends la route entre Vik et Jökulsárlón, il y a des passages où les rochers, les falaises prennent des formes, et ça fait vraiment quelque chose. Cela est encore plus criant lorsque tu voyages avec des Islandais qui te racontent ces histoires.

CIRevenons à un sujet plus classique, comment perçois-tu les islandais ?

M – La première fois que tu viens, tu te dis « je vais dans le pays des vikings ». Ils vivent dans un pays extrême, avec des montagnes, des volcans, des aurores boréales, des tremblements de terre. Eux-mêmes, à l’image de leur île sont rudes. Les islandais ne s’embarrassent pas de délicatesses et n’il y a pas de gênes. Ils vivent dans un pays extrême, dur  et ceci crée un peuple « costaud », de « vikings ». Ils ont une vision plus proche de la nature.

Maxime, océan

Leçon de base en Islande, ne jamais sous évaluer la météo, l’océan, les éléments. Crédit : onzeheures.com, tous droits réservés.

CI – Un endroit qui te fascine en Islande ?

M –  Le désert de cendres entre Vík et Skaftafell, au sud-est de l’Islande. Tu ne vois ça nulle-part ailleurs. Tu es au milieu de rien, comme dans un film.

CI – Qu’est-ce que tu recommanderais de faire pour une première fois en Islande ?

M – La péninsule de Snæfellsnes. Un condensé de la beauté de l’Islande selon moi. Après le sud de l’Islande, qui fait découvrir les glaciers, les grands volcans et l’océan. Même s’il y a beaucoup de monde, cela vaut le coup. L’ouest est plus sauvage, et le sud fait découvrir énormément.

CIEté ou hiver ?

M – ….(Hésitations)… Eté quand même, car il y fait jour tout le temps. Imaginer un jour sans nuit, c’est impossible lorsque tu ne l’as pas vécu.

CIQu’est-ce qui te retiendrait en Islande ? 

M – Tu es vraiment isolé. T’es en même temps coupé du monde, dans celui des bisounours, et en même temps loin de tous les problèmes. Tu retournes à l’essentiel. Tu en viens à la conclusion que c’est peut-être ce qu’il faut faire. Ce qui me plaît, c’est qu’en venant en Islande, tu rentres dans un monde particulier, loin des repères. C’est la bulle qui me retiendrais.

Merci à toi Maxime, pour le moment passé et pour les magnifiques images.

Related Posts

Sorry, nothing here!